Montaigne et la reconstruction du phare de Cordouan

Vous connaissez le phare de Cordouan près de Royan ? Savez-vous que Montaigne a décidé de sa reconstruction en 1584 alors qu’il était maire de Bordeaux ? La tour, construite au 14e siècle par les Anglais alors maîtres de la Guyenne, menace en 1580 de tomber en ruine. Pour cette raison, les ermites refusent d’alimenter le feu qui éclaire le phare, ce qui provoque une augmentation des naufrages en mer. La situation est grave, il faut agir vite. En 1582, le roi Henri III envoie une commission d’experts, dont l’un des membres, Louis de Foix, déclare qu’il faut rétablir et rédiffier la tour. Le roi ordonne alors sa reconstruction. Le contrat pour la reconstruction de la tour de Cordouan, passé entre le maréchal Jacques de Matignon, gouverneur de Guyenne, François de Nesmond, président du Parlement de Bordeaux, Ogier de Gourgues, trésorier général de la France au bureau des finances de Bordeaux, Michel de Montaigne, maire de Bordeaux et Louis de Foix, ingénieur et architecte est signé le 2 mars 1584. Ce document manuscrit est aujourd’hui conservé aux Archives départementales de la Gironde sous la cote 3 J C 100. Les travaux ont duré 27 longues années en raison de la situation politique et religieuse de la France, mais finalement le monument est achevé en 1611 : il suscite l’admiration de tous au point d’être qualifié de « huitième merveille du monde » !

Cliquez sur l’image pour en savoir plus sur le phare du Cordouan