Voyages avec Montaigne : le jeu !

jeu_montaigne_fondbois

Et pour frotter et limer notre cervelle contre celle d’autrui, je voudrais qu’on commence à faire voyager l’élève dès son plus jeune âge…

Pendant une année entière (1580-1581), Montaigne arpente l’Europe à cheval. Dans un Journal de voyage, il raconte cette expérience extraordinaire.
Il n’en fallait pas davantage à l’équipe du service Patrimoine de la Bibliothèque pour imaginer un grand jeu familial et joyeux, qui permette à tous de découvrir un Montaigne différent, un homme sur son cheval, à la découverte du monde…
Pour mettre en lumière de façon ludique toute la richesse de ce voyage et la pensée de Montaigne, la Bibliothèque s’est associée à des professionnels du jeu, les éditions Ludocom. Ensemble, ils ont créé cette édition inédite : Voyages avec Montaigne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Venez jouer !
Développé avec l’aide de deux créateurs enthousiastes, Ivan Jacquemard et Serge Comba, le jeu retrace le voyage du philosophe à travers la France, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie… Les joueurs incarnent des voyageurs partis dans les pas de Montaigne : chacun va s’enrichir de découvertes, de rencontres et des pensées de l’auteur… Jusqu’à devoir, comme Montaigne en son temps rappelé à Bordeaux par le roi Henri III pour y exercer sa charge de maire, interrompre le voyage et regagner la cité du Sud-Ouest au plus vite…

Loin d’un flot de connaissances indigestes, ce jeu, plein de rebondissements, est l’occasion d’un voyage dans le temps, riche et mouvementé.
Pourquoi Montaigne est-il parti de Bordeaux, en 1580 ? Que recherchait-il en voyageant, que découvre-t-il lors de ses haltes à Augsbourg, Bâle, Florence, Venise ou Rome ?
Venez vite le savoir en expérimentant ce jeu de société inédit, à la bibliothèque : 

le mardi 18 octobre à partir de 19h

le jeudi 17 novembre à partir de 19h

Rendez-vous dans le hall d’accueil de la bibliothèque Mériadeck à 19h.

Entrée libre et gratuite.

Cette animation est proposée en partenariat avec l’association Ludoludik.